Éclairage des bonsais


Les besoins d’éclairage des bonsaïs:
Même s'ils sont largement cultivés en intérieur avec un énorme succès, les bonsaïs sont naturellement mieux adaptés à la culture en extérieur.
Après tout, malgré leur taille miniature, ces créatures étonnantes ont besoin d'un accès à la lumière et à l'eau pour accomplir le processus vital de la photosynthèse. Ils doivent être maintenues au minimum de 6 à 8 heures par jour et au maximum de 16 à 18 heures. Cependant, ces données sont très variables en fonction du temps, de l’état végétatif de la plante, etc. Les valeurs minimales pour la plupart des espèces de bonsaïs sont à environ 12 heures par jour.


L’emplacement par rapport à la fenêtre:
L’endroit idéal pour un bonsaï dans une maison est toujours situé à côté d’une large fenêtre bien illuminée (sans rideaux). La distance maximum sera d’environ un mètre et demi de la fenêtre.


Chaque fois que possible, il est recommandé de placer les bonsaïs d’intérieures devant les fenêtres dirigées plein sud, ainsi vous n’aurez probablement pas besoin de lumière supplémentaire (artificielle) pour que la plante grandisse en bonne santé. Au cas où vous auriez une fenêtre orientée vers le nord, il faut vérifier les incidents de lux pour ajouter une source de lumière artificielle si nécessaire.


Les symptômes que les plantes manifestent quand elles ne reçoivent pas assez de lumière pour leur développement:

• Défoliation des feuilles à l’intérieur de la plante (où la lumière est rare), normalement, les vielles feuilles jaunissent ou tout simplement tombent sans être jaune.

• Les nouvelles pousses faiblissent, avec un aspect très fragile et internodes très longues. Leur couleur verte est très pâle, presque blanche.

• Les nouvelles pousses se développent en direction de la lumière. Si c’est une fenêtre, le bourgeonnement est dirigé vers elle.


Éclairage artificiel


Éclairage artificiel
Pour faire pousser des bonsaïs dans des conditions de peu ou pas de lumière naturelle, il y a la possibilité d’utiliser des sources de lumière artificielle. Si vous choisissez cette option, vous devez prendre en compte les points suivants :

• Tous les systèmes d’éclairage artificiel dégagent de la chaleur, quelques-uns un peu plus que d’autres. L’idéalement, est de travailler avec des ampoules ou des tubes fluorescents qui émettent le moins de chaleur possible.

• La distance de la source lumineuse à la plante doit être d’environ 40 cm. Dans ce cas, si les ampoules émettent un excès de chaleur, la transpiration des feuilles et la croissance, seraient modifiées, et pourrait même aller jusqu’ à brûler les feuilles ou produire une perte de feuilles, dans des cas extrêmes.

• Les systèmes d’éclairage artificiel doivent posséder une minuterie pour éteindre automatiquement la lumière selon une séquence prédéterminée par l’utilisateur (par exemple, 12 heures de lumière – 12 heures d’obscurité).

• La lumière artificielle est formée par ce qu’on appelle des ondes électromagnétiques. Ces ondes, à nos yeux, se traduisent par la distinction des couleurs. Les plantes ont également la possibilité de faire la distinction entre les longueurs d’onde, de sorte que selon la longueur d’onde dominante, la plante pousse, fleurie, donne des fruits, perte ses feuilles en cas de bonsaïs à feuilles caduques … Ce fait doit être considéré au moment d’installer une source de lumière artificielle, car elle interfère directement dans le développement du bonsaï.

On peut obtenir un éclairage artificiel correcte pour le bonsaï avec différents systèmes. Il faut gardez à l’esprit que presque tous interfèrent avec l’humidité ambiante (cella a tendance à abaisser) c’est pourquoi il est parfois nécessaire d’installer un mécanisme de contrôle d’humidité, par exemple, humidificateurs automatiques. On obtient ainsi que l’emplacement soit optimal pour le bonsaï.


Les systèmes d’éclairage les plus courants sont les suivants :

• Les lampes à incandescence, les ampoules typiques émettent beaucoup de chaleur et consomment beaucoup d’énergie. Ils sont peu recommandés.

•  Les lampes fluorescentes émettent peu de chaleur et les longueurs d’onde sont compensées de façon équitable. Enfin, ils doivent être changés impérativement tous les ans à la même période, car leur luminosité diminue très rapidement au-delà de 8 mois. Attention, cette perte est invisible à l’œil mais les plantes en pâtissent.

•  Les lampes HPS et MH sont un bien meilleur choix en raison de la qualité de lumière émise. Ils sont d’excellentes solutions pour un éclairage de renfort (pièce orientée au nord, par exemple), mais en l’absence de fenêtre dans la pièce de culture, il vaut mieux utiliser les deux à la fois. En effet, le bleu favorise la croissance végétative, tandis que le rouge des induit la floraison.


La plupart des marques commerciales d’ampoules et systèmes d’éclairage vendent des kits spécifiques pour la croissance des plantes de n’importe quelle espèce végétale, y compris les bonsaïs. Si vous êtes intéressés par un système d’éclairage artificiel il est recommandé de demander conseil.


Set up your own web page Magasin Bonsai Montréal